Construction d'un refuge/fourrière pour animaux à Oyonnax

La Haut Bugey agglomération, gestionnaire de la fourrière animale et du service refuge pour animaux, prévoit la construction d’un nouvel équipement en lieu et place de la structure existante.

Actuellement, la structure implantée à Oyonnax, rue Belmont Prolongée, accueille des bâtiments dont la vétusté et l’exigüité ne permettent pas de fonctionnement souhaité dans le cadre du respect des règlementations sanitaires ou encore le code du travail. La topographie en pente du terrain et le respect d’une implantation du projet dans l’emprise des constructions existantes sont les repères de base quant à la disposition architecturale des volumes bâtis et leur implantation.

L’idée directrice du projet tourne autour de la question principale suivante : comment partir de l’unité de vie de l’animal pour redessiner un lieu aéré et calme, accueillant une structure avec un fonctionnement par nature générateur de nuisances ? Les enclos pour chiens et chats sont très sollicités et il se pose la question de leur pérennité.L’idée est de construire durable.

Les bâtiments sont scindés en 2 parties :
- la première partie en accessibilité immédiate au bout du chemin d’accès. Elle comprend le pôle administration, le pôle soin et la partie refuge animaux.
- la deuxième partie, située à -1,25 m de la première, accueille la zone refuge pour chiens et chats. Un escalier permet la liaison directe entre les deux parties depuis l’intérieur. Une rampe PMR avec une pente inférieure à 5% est prévue pour permettre aux personnes à mobilité réduite d’accéder dans la partie inférieure.

L’implantation de l’ensemble des volumes bâtis s’imprègne de la situation topographique du site avec des dénivelés importants. La volumétrie des bâtiments est simple, en accord avec les matériaux choisis. Le pôle administration est orienté au sud, accueillant la façade principale. Elle est largement vitrée, c’est la vitrine de la structure. Il se trouve avec le pôle soin dans ce premier bloc de bâtiments. L’aménagement d’un parvis à l’entrée du site, conjugué à l’architecture de ce premier bâtiment, participent à la restructuration de l’entrée. Elle sera mieux repérée et la nouvelle structure gagnera en visibilité urbanistique. La liaison avec le bloc des bâtiments de la partie refuge se fait par un volume recouvert en toiture terrasse : il s’agit d’un élément de jonction. L’accueil du public et leur accès aux zones souhaitées, ainsi que l’organisation spatiale de l’ensemble de la nouvelle structure, définissent l’implantation du projet qui s’articule autour de 3 pôles :
- pôle administratif
- pôle logement / hébergement
- pôle soin

Deux zones détente au sud et nord sont prévues.
Le fonctionnement d’une telle structure exige des matériaux durables, adaptés avec entretien facile. Outre ces données, les matériaux employés à l’extérieur seront choisis en accord avec les bâtiments les plus proches.

Fermer le menu